A la recherche du temps cartographique #1 : Paris en 1876

Notre objectif ? Vous offrir une occasion de réfléchir aux permanences et aux évolutions d'un territoire. En l'occurrence, le cœur de Paris bat-il aujourd'hui toujours aussi fort ?

 

Une carte fut acquise aux puces de Vanves à la fin des années 1980. Outre sa qualité esthétique, qui rend presque sensibles les courbures du relief et les circonvolutions hydrographiques, cette carte du Département de la Seine offre une formidable occasion de saisir un instantané de Paris et ses environs à la fin du XIXe siècle. Cet instantané, nous le déplierons pli à pli sur une série de petits articles.

Commençons par dater notre objet. Exercice nécessaire, puisque le document ne dévoile aucune information sur lui-même, si ce n'est son lieu d'impression*.

 

Deux éléments, l’un par son absence, l’autre par sa présence à peine estompée, permettent de dater assez précisément ce travail.

Tout d’abord, la butte de Chaillot est encore nue, elle ne porte aucune trace de l’ancien Palais du Trocadéro qui fit face aux Champ de Mars entre 1878 et 1935, date à laquelle il fut démoli pour être remplacé par l’imposant Palais de Chaillot, aux allures mussoliniennes, qu’on voit encore de nos jours. C’est en 1876 que commencèrent les travaux du premier Palais, alors qu’on préparait l’exposition universelle de 1878 dont les pavillons nationaux occupaient principalement les Champs de Mars, de l’autre côté de la Seine. Nulle trace des travaux sur cette carte, qu’on peut donc dater de 1876 au plus tard.

Second indice, celui-ci marquant par sa présence : la petite station ferroviaire de Brie-Comte-Robert, terminus provisoire d’une extension de la ligne Paris – Vincennes, dont on sait qu’elle fut mise en service le 5 aout 1875. Cette ligne de chemin de fer est aujourd’hui connue, dans sa section parisienne, comme la Coulée Verte, une promenade urbaine essentiellement composée de viaducs et de passerelles dans l'est parisien, dont l'aménagement commença à la fin des années 1980. 

Cette petite enquête préliminaire nous permet de dater cette carte de fin 1875 ou début 1876. Que cela peut-il signifier sur la Ville Lumière telle qu'elle se présente aujourd'hui ? La carte nous montre un Paris en pleine mutation, qui construit et détruits ses monuments et ses références. Un Paris qui s'aménage aussi.

 

 

Pour le curieux du XXIIème siècle, quels seraient les monuments et les infrastructures emblématiques de notre époque ? Daterait-il le Paris des années 2010 par l'avancement du Grand Paris Express, la réouverture de la petite ceinture, ou encore les aménagements urbains de Paris-Est ? Cette ville se modèle-t-elle encore de façon significative et visible ? Se façonne-t-elle une identité ?

* Imprimerie Lemercier & Cie, Paris